Pour voir la suite du débat 👉 bit.ly/commentarreterPoutine
_________________________________________________________________
“Nous aussi, nous avons des armes capables d’atteindre des cibles sur votre territoire”.
Ainsi s’exprime Vladimir Poutine. Des mots adressés à nous, l’Occident, après l’onde de choc produite par les propos d’Emmanuel Macron pour qui l’envoi d’hommes face à la Russie n’est plus un tabou.
Mais quel est le moyen le plus efficace pour arrêter Vladimir Poutine, pour le défaire ?
Faut-il tenter de l’apaiser, craindre de le provoquer, ou au contraire montrer à son tour les muscles au risque de susciter sa fureur ?
Ne pas affronter directement Poutine, est-ce de la naïveté, de la lâcheté ou tout simplement de la sagesse ?

Avec :
📌 Elsa VIDAL, Journaliste, rédactrice en chef de la rédaction en langue russe de RFI, auteure de « La fascination russe » aux éditions Robert Laffont (22.02.24)
📌 Guillaume ANCEL, Ancien officier de l’armée française, écrivain, auteur du blog “Ne pas subir », auteur de « Saint-Cyr, à l’école de la Grande Muette » aux éditions Flammarion (31.01.24)
📌 Isabelle LASSERRE, Journaliste, correspondante diplomatique Le Figaro
📌 Léon DEFFONTAINES, Porte-parole du PCF, tête de liste du PCF pour les élections européennes de 2024
📌 Pierre LELLOUCHE, Ancien secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes (2009-2010), ancien secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur (2010-2012)
📌 Jean DE GLINIASTY, Ambassadeur de France en Russie (2009-2013), directeur de recherches à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *